• Chocolat menthe

     

    A Royan, l'office de tourisme n'avait rien pour moi. Ainsi sont faites les villes balnéaires et touristiques (ce que j'ai constaté à plusieurs reprises les jours suivant).

     

    J'ai donc été me présenter au presbytère. J'y ai été très bien accueilli par sœur Thérèse qui m'a dit que je n'avais pas de soucis à me faire, qu'elle allait trouver quelque chose pour moi.

     

    2h00 plus tard, à la messe, je retrouve la sœur qui m'indique que je dinerai et dormirai à la communauté.

     

    Ainsi j'ai passé une excellente soirée avec sœur Thérèse et ses deux sœurs qui forment la communauté. Je suis reparti le lendemain matin avec dans mon sac une brioche et une tablette de chocolat à la menthe.

    Sur la plage, en plein soleil, le bonheur est de prendre un carré de chocolat à la menthe. Dès que j'en retrouve, je dévalise le magasin.

    Clins d'oeil

    le petit port de Royan

    Hub


    Pin It

  • Commentaires

    1
    Samedi 28 Mai 2011 à 21:34

    Mmmm ! le goût des choses quand on marche au long cours ! ...

    et quand elle sont gentiment offertes, c'est encore meilleur.

    Ultréïa !

    J F

     

    2
    Samedi 28 Mai 2011 à 23:40

    Jean-Francois Aillet

    Bonjour Hubert,

    Je suis heureux de t'accompagner et de te suivre. Ce que tu es en train de faire te suivra ensuite toute ta vie. C'est ton âme que tu es en ce moment en train d'exposer à ta révélation.

    C'est cela qui est important. Tu dois pour l'instant oublier les livres, oublier tout ce qui te provient de l'extérieur et te confondre avec ton chemin.

    Au retour, tu auras tellement accumulé de choses que tu commenceras à comprendre alors ce que ce chemin t'auras appris, fait découvrir et ouvert au monde et aux autres.

    Seuls les autres sont importants. ce que l'on est et ce que l'on fait, tu sais, c'est bien peu de choses. Oui, c'est vrai, à travers toi je puis reparcourir des chemins croisés. J'en suis à un peu plus de 60.000 km entrepris en Europe dont 10.000 à pieds. Alors il est vrai que ce que tu entreprends ne peut que me stimuler à repartir.

    Ce que je fais d'ailleurs la semaine prochaine mais je t'en parlerai. Toi, pour l'instant, tu as à vivre ce chemin et, mon Dieu, tu vas voir, il est beau. Ce chemin que tu entreprends est beau et c'est en partie ta personne humaine qui va l'éclairer.

    Bon, tu es à l'entrée des Landes... Le conseil que j'ai à te donner là : Tu prends ton temps. Tu ne vas pas trop vite. Cela va très sérieusement commencer à changer lorsque tu auras dépassé la Corniche basque. Tu n'y es pas encore. Alors tu prends ton temps parce que après, tu verras, ça changera de régime. Donc, tu y vas en ouvrant tout plein tes yeux.

     

    Bien à toi Hubert, au plaisir de te suivre et de te lire.

    Cordialement et BUEN CAMINO mon ami.

    JFA

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :