• Coutainville le 01.01.2013

     

    "En partant sur la route, en consentant à nous déplacer physiquement et donc en nous-même, nous pouvons accéder à ce  petit miracle : notre quotidien n’a pas changé, mais aujourd’hui, nous le voyons différemment." En lisant les mots de Gilles Donada dans son dernier article, je me suis rendu compte de l'importance du "sens" sur le chemin.

    Quand on franchit sa porte et que l'on sort marcher, même juste une dizaine de minutes, la magie des sens nous habite rapidement. Notre coeur adapte ses battements au rythme des pas. Ces derniers essayent d'être de plus en plus léger tout en réduisant leur bruit. Les oreilles entendent chaque feuille chanter dans le vent et la merlette qui appelle son petit. Les yeux se plissent pour observer les nuages dans le ciel tandis que l'esprit cherche à leur donner une forme. Tous les sens en éveil le marcheur sait qu'il existe et peut clamer haut et fort: "Je marche donc je suis."

    Si vous demandez à un pèlerin qui vient de partir pour trois mois de marche sur les chemins pourquoi il est parti. Dans la souffrance des premiers jours, lors des difficultés physiques, il vous répondra qu'il ne sait pas pourquoi il marche. Pourtant ce ne seront pas les tendinites qui l'arrêteront car il sait où il va. En rentrant chez lui, il regarde la trace de ses pas dans le sable et son chemin prend un tout autre sens...

     

    Chers amis, je vous souhaite pour 2013 d'oser vivre vos rêves et que ces derniers aient du sens pour vous. Que cette nouvelle année vous voit sourire avec tout votre être et tous vos sens.

     

    Meilleurs voeux pour 2013

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  •  

     

    Les traces...

     

           3 Mai 2011: bâton en main, sac au dos, coquille autour du cou et me voilà parti pour une aventure qui continue, encore aujourd'hui, de me faire cheminer. Le 5 mai, alors que je souffrais sur les bords du canal de Nantes à Brest, avec mon sac de 19 kilos; j'étais à 10 000 lieues de penser que ce chemin me mènerait si loin, que les traces de mes chaussures dans le sable de Soulac me nourriraient si longtemps et seraient ainsi partagées.

              Blog qui continue d'être visité par de nombreuses personnes, témoignages auprès de jeunes, écriture d'un livre, rencontre de nombreux amoureux du chemins, pèlerins, auteurs... personnes merveilleuses. Que de traces, que de richesses, que d'étoiles qui prolongent cette fabuleuse aventure jacquaire.

     

    Les traces des pas que nous dessinons dans la poussière des chemins donnent sens à notre action.

     

     

             je ne sais pas où mon chemin jacquaire me menera mais je continue d'avancer confiant, étape après étape. Aujourd'hui, le récit de la magie des rencontres vécues durant mes trois mois de marche est en correction, dans les mains de personnes pouvant dire s'il est lisible et riche. Pour la suite... nous verrons ce que la prochaine étape offrira comme rencontres.

     

             Le chemin nous offre une philosophie et un regard sur la vie qui nous montre que nous pouvons avoir confiance en elle. La vie est merveilleuse malgré ce que les médias nous disent et elle vaut le coup d'être vécue, parcourue, cheminée... sourire aux lèvres et dans le coeur.

     

    Amitiés jacquaires
    Hub

    Pin It

    4 commentaires
  •  

     

    Extrait de : Si j'étais ton chemin

     

    Ces magnifiques mots d'Yves Duteil, extraits de sa chanson "Si j'étais ton chemin", ont été choisis par les responsables du projet "Le Banc du Pèlerin" pour être inscrits sur la plaque du banc parrainé. Quelques amoureux des chemins ont décidé de profiter de la proposition de la Cité des sciences et de l'industrie, pour tenter de mettre un peu de magie du chemin, d'espoir, de spiritualité, de poésie ... dans notre monde.

    A l'occasion de la mise en place d'un nouveau jardin devant la Cité des sciences et de l'industrie, Universcience a décidé de proposer le parrainage d'arbres et de bancs en échange d'une plaque mentionnant le nom des parrains et une phrase au choix, d'avantages fiscaux sur les dons, d'avantages sur les entrée à la Cité et au Palais...etc. Nos amis du chemin ont donc décidé de créer un Mécénat du Banc du Pèlerin pour essayer de récolter les fonds leur permettant de parrainer un banc sur lequel serait inscrit:

     

    Le Banc du Pèlerin

    A tous ceux dont l'histoire t'a mené jusque là
    Et pour ceux qui suivront la trace de tes pas
    Yves Duteil

     

    Dans notre société où on entend tous les jours parler de malheurs, de soucis économiques, de crises, de mort... je trouve ce projet positif car il est plein d'espoir... Qui sait ce que ces mots d'Yves Duteil inspireront à la personne qui s'asseyera sur ce banc et qui les lira? Qui sait le sens qu'ils auront pour ce monsieur sexagénère qui viendra lire le journal ici? Qui sait le plaisir qu'ils procureront au pèlerin de Compostelle qui commence la via Turonesis et passera devant ce banc? Qui sait...?

    Si cette phrase aura du sens dans la vie d'au moins une personne, alors ça aura vallut le coup d'apporter sa pierre au projet.

     

    Si vous désirez en savoir plus sur:
    le projet,
    les avantages que vous aurez en tant que donateurs,
    l'utilisation de l'argent récolté au profit des personnes à déficience visuelle,
    le soutien et l'accord d'Yves Duteil,
    Le soutien de nombreux auteurs et acteurs des chemins...

    Rendez-vous sur le blog du Banc du Pèlerin.

     

     Merci d'avance pour eux.

     

    A bientôt pour, je l'espère, de bonnes nouvelles du livre "Au détour du chemin..."

    Amitiés jacquaires.

    Hub

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  •  

     

    Au Détour du Chemin...

     

    Qu'en pensez vous?

     

    Avant de commencer à poser les premiers mots du récit de mon aventure jacquaire, j'ai trouvé un titre et une couverture.

    La photo de fond est une de mes photos du chemin à laquelle j'ai appliqué un léger filtre pour lui donner ce petit côté peinture. On y trouve un pèlerin en marche avec la coquille sur son sac, la perspective du chemin, l'ombre aux côtés du pèlerin qui rapelle que l'on n'est jamais seul et le ciel qui s'ouvre sur le titre.

    Au détour du chemin...

    J'ai donné une grande importance aux rencontres dans l'expérience que j'ai eu la chance de vivre. Sans ces dernières je n'aurais jamais pu faire tous ces kilomètres dans le sable, les cailloux, la terre et sur le bitume. Ce sont ces rencontres qui ont éclairé mon chemin, telles les étoiles du campo stellae. Mon récit est donc celui de ces cadeaux offerts Au Détour du Chemin...
    En cherchant sur internet, je n'ai trouvé qu'un livre datant de 1911 qui porte ce titre, mais sans les points de suspension. Cela ne devrait donc pas poser de soucis quant à la possibilité de le garder.

     

    Et oui, je viens de terminer la première phase d'écriture qui consistait à poser les mots à l'instinct, tel qu'ils s'offraient à moi dans un premier jet. J'attaque aujourd'hui une deuxième phase qui consiste à relire, corriger, re-relire, recorriger.... jusqu'au moment où j'estimerai le résultat lisible.

     

    La suite de l'aventure? Seul Dieu la connait...

     

     

    Amitiés jacquaires.

    Hub.        

     

     

     

     

     

    Pin It

    3 commentaires
  •  

     

    Bonjour à tous,

     

     

    Cela fait un certain temps que je n'ai pas donné de nouvelles sur le blog.
    Je constate avec joie que vous êtes encore nombreux à venir découvrir ou relire les mots partagés tout au long de mon périple.

    Je vous en remercie.

     

     

    Il y a peu JFF m'a contacté pour me prévenir qu'une journaliste de Geo cherchait des témoignages de jeunes ayant fait le chemin de saint Jacques de Compostelle, récemment. J'ai eu droit à une interview téléphonique...

    J'espère qu'elle a été enregistrée. Car j'avais été un peu déçu de l'article qui avait été fait dans Pèlerin mag. Il avait été écrit à la première personne comme si c'était exactement mes mots. Pourtant je ne m'y retrouvais pas du tout et n'y retrouvais encore moins les phrases que j'avais pu dire au téléphone. C'est la magie des médias...

    Nous verrons au mois d'Aout si Geo fait mieux...
    En tout cas je vous conseille vivement de vous procurer ce Geo qui aura une partie consacrée aux grands pèlerinages. Nous y retrouverons deux pages sur Compostelle, bien sûr, mais également sur le pèlerinage de Shikoku... et bien d'autres.

     

    Cela pourra nous/vous donner de bonnes idées de futurs projets.

     

     

     

    C'est très difficile de résumer quand on a marché pendant plus de trois mois. Chaque journée était pleine de surprises et de merveilles...En ce moment je suis plongé dans mes carnets de route et y découvre des tas d'anecdotes que je ne vous avais pas partagé via le blog. C'est pourquoi je travaille à la rédaction d'un livre qui retracerait le plus simplement possible ma vie sur le chemin. Je voudrais qu'à travers ce livre, ceux qui ont déjà vécu le chemin s'y retrouvent, et que ceux qui n'osent pas le faire découvrent qu'il est abordable par tous. Étant donné que mon pèlerinage avait mis l'accent sur la rencontre, celle-ci est un élément essentiel du livre.

     

    Je vous tiendrai informé des avancées de celui-ci.

     

     

    Différentes personnes m'ont demandé des conseils et renseignement pour les parties du chemin que j'ai parcouru. N'hésitez pas à en faire de même via la page contact. Je continue de relever régulièrement ma boite mail du chemin.

     

    Pour terminer ce message, une phrase de Paul Eluard:

     

    Il n'y a pas de hasards, il n'y a que des rendez-vous.

     

    Bientôt dans Geo

     

    A très bientôt
    Hub

     

     

     

    Pin It

    6 commentaires