• Série de vidéos promotionnelles réalisées par les diocèses btetons.

                   

                  

     

                                 


    votre commentaire
  • Jornadas Mundiales de la Juventud

    Vigo puis Madrid, des JMJ 100% espagnoles

    Après Sydney en 2008, le monde a rendez-vous à Madrid... et la Bretagne aussi !
    La capitale espagnole s’apprête en effet à recevoir les JMJ 2011, les XXVIème Journées Mondiales de la Jeunesse. Plus d’un million et demi de jeunes sont attendus ! Ces JMJ sont les deuxièmes organisées par l’Espagne, après Saint-Jacques de Compostelle en 1989.

     

    Le thème des JMJ 2011

    Le thème choisi par Benoît XVI pour ces XXVIème Journées Mondiales de la Jeunesse est : “Enracinés et fondés en Christ, affermis dans la foi” (cf. Col 2,7).
    Dans sa lettre aux jeunes à l’occasion des JMJ 2010, Benoît XVI nous invite à ne pas rester dans une foi faite de certitudes, mais à chercher dans la relation avec Jésus le sens de notre vie, sans craindre de se laisser bousculer : “N’ayez pas peur d’affronter ces questions ! Loin de vous accabler, elles traduisent les grandes aspirations, qui sont présentes dans votre coeur”.

     
                                              

    sources: site internet des JMJ Made In Bretagne


    votre commentaire
  • Histoire des JMJ

     

    Messe de clôture des JMJ 2005 de CologneJean-Paul II a toujours manifesté une attention particulière pour les jeunes, lui qui leur avait lancé au soir de son élection : « Vous êtes l’avenir du monde et l’espérance de l’Eglise ».

    En 1984, Jean-Paul II invitait les jeunes à se rassembler, à Rome, afin de célébrer un jubilé spécial pour la jeunesse. Ce premier rendez-vous rassembla près de 300 000 jeunes. A cette occasion, Jean-Paul II leur confia la Croix de l’Année Sainte. Celle-ci est aujourd’hui le symbole des JMJ et a parcouru tous les pays où elles ont été organisées.

    Les jeunes répondent à l'appel pour suivre le ChristEn 1985, déclarée année internationale de la jeunesse par l’ONU, 450 000 jeunes participent à un rassemblement sur le thème : « Soyez toujours prêts à rendre compte de votre espérance » (1 P 3, 15).

    Le succès de ces deux grands rassemblements a encouragé Jean-Paul II à créer officiellement les JMJ. Célébrées chaque année le dimanche des Rameaux, les JMJ prennent tous les 2 à 3 ans la forme d’un grand rassemblement qui réunit les jeunes du monde entier, dans la joie, avec le Pape.

     

    source: http://www.jmj2011madrid.catholique.fr/histoire-des-jmj

    Pin It

    votre commentaire
  • Que sont les JMJ ?

    Les JMJ rassemblent des jeunes d'horizons variés pour un temps d'échangeLes Journées Mondiales de la Jeunesse (« JMJ »), organisées par l’Église catholique depuis 1986 et ouvertes à tous, réunissent tous les deux ou trois ans les jeunes du monde entier dans une grande métropole, en présence du Pape. Les JMJ sont le plus grand rassemblement de jeunes au monde.

    Les JMJ sont d'abord un temps d'échange et de rencontre entre jeunes d'horizons divers, qui permet à chacun de « développer son propre dialogue avec le Christ »1.

    Cette rencontre, essentielle, est au coeur de la JMJ : pendant trois jours, les jeunes sont appelés à vivre des temps de Catéchèse et à participer au Festival de la Jeunesse, qui est une expression culturelle, actuelle et dynamique, de la foi. De plus, les jeunes sont invités à rencontrer les habitants du pays hôte lors des Journées en Diocèse, dans la semaine qui précède les JMJ.

     

    L'occasion de découvrir un visage nouveau de l'EgliseLes JMJ sont un pèlerinage de la foi : les jeunes quittent leur pays, leurs habitudes, pour prendre un temps de partage et de réflexion sur le sens de leur vie et leur relation avec Dieu. Elles culminent lors du rassemblement de tous les jeunes pour la Veillée avec le Pape et la Messe finale, au cours de laquelle les jeunes sont envoyés dans le mond  e pour y partager les fruits de leur expérience.

     

     

     

     « Je souhaite à chacun et à chacune de vous de découvrir ce regard du Christ, et d'en faire l'expérience jusqu'au bout. Je ne sais à quel moment de votre vie. Je pense que cela se produira au moment le plus nécessaire : peut-être au temps de la souffrance, peut-être à l'occasion du témoignage d'une conscience pure, comme dans le cas de ce jeune homme de l'Évangile, ou peut-être justement dans une situation opposée, quand s'impose le sens de la faute, le remords de la conscience : le Christ regarda Pierre à l'heure de sa chute, après qu'il eut renié son Maître par trois fois. Il est nécessaire à l'homme, ce regard aimant : il lui est nécessaire de se savoir aimé, aimé éternellement et choisi de toute éternité »2

    cf site http://www.jmj2011madrid.catholique.fr

    Pin It

    votre commentaire
  •  PrésentationQui suis-je?
     
    Hubert Bancaud, j'ai 25 ans et je viens d'arrêter des études de psychologie que je faisais à Dijon. Actuellement au chômage et cherchant un chemin de vie à prendre, une idée de coquilles à suivre s'est glissée dans mon esprit jusqu'à devenir une évidence pour moi.
     
     
    Quelle idée!?!
     
    Un matin du mois de mars, j’étais sous la douche quand m’est venue l’idée de rejoindre les JMJ à pieds, en empruntant le chemin de Saint Jacques et en partant de Bretagne où mon frère se marie le 30 avril. Calculs fait, en partant le 2 mai, j’ai trois mois et demi pour faire environ 2500 km et arriver pour l’ouverture des JMJ de Madrid le 14 août.
    Cela me permet ainsi de pouvoir vivre deux événements, deux rencontres, deux belles expériences à la suite : le chemin des étoiles et les JMJ. Le chemin sera plus une démarche intérieure, même s’il est rempli de rencontres, tandis que les JMJ seront un bain de foule et de partage
     
     
    Des attentes?
     
     J’essaie de ne pas y penser, même si forcément j’en ai… Car le fait d’attendre quelque chose en particulier du chemin fait que je me ferme à tout le reste que le camino peut m’offrir. « On ne peut remplir un verre plein ». Si je veux être attentif à toute la magie du chemin, à toutes les rencontres, les clins d’oeil, les merveilles, les signes, les beautés… qu’il offre au pèlerin, il me faut me libérer de mes questions, être « vierge ». J’ai confiance dans le chemin et je sais qu’il m’offrira ce qui est bon pour moi et ce dont j’aurai besoin à ce moment là. Il me permettra de faire un pas de plus sur mon chemin de vie. c’est une étape de ma vie qui s’ouvrira sur une nouvelle étape, et ainsi va la vie… comme sur le chemin de Compostelle.
     
    Le chemin ramène à l’essentiel. on vit au jour le jour et à chaque fois les premières préoccupations sont de marcher, terminer l’étape, trouver à manger, trouver un toit. En fait la vie de pèlerin est très simple, c’est ce qui en fait toute sa magie. Ça me rappelle une phrase d’Alexis Grüss (directeur de cirque), un jour à la radio : « La beauté est dans la simplicité ».
     
     
    Rôle du blog?
     
    le but premier de ce blog est de me permettre de partager mon aventure au fur et à mesure des kilomètres parcourus sur le chemin, avec mes proches. Dès que j'aurai un accès à internet je pourrai ainsi partager quelques photos et nouvelles du camino.
     
    Ce blog peut servir également de témoignage et d'informations pour ceux qui souhaiteraient prendre leur sac  et leur bâton dans le but de cheminer sous les étoiles...
     
     
    Vous y trouverez :
     
     
       Présentation Présentation Présentation Après le retour
     
     
    Pour aller directement aux derniers articles parus cliquez sur cette bannière:
     

    Derniers articles

     
     
    N'hésitez pas à laisser des traces de votre passage en écrivant un commentaire ou un message dans le livre d'or.
     
    Merci pour votre visite.
     
    Ultreïa!
    Hub
     
     
     
    Pin It

    4 commentaires