• Pas fini de marcher...

     

     

    Bonjour à tous,

     

    J'ai repris hier le chemin et les habits du pèlerin, après 5 jours de repos à Avila.
    Après être passé hier soir à San Bartolome de Pinares, je suis actuellement dans la petite ville de Cebreros. Logé dans les douches des toreros, le long de l'arène sur un matelas de judo, je profite de mon dernier logement de pèlerin.

    Oui, demain je quitte les sentiers du camino de Santiago, pour essayer de rejoindre en deux jours à pied, la ville de San Lorenzo de el Escorial. Il parait que la ville est très belle, la nature environnante superbe et qu'il y a une auberge de jeunesse. Peut être vais-je donc pouvoir y séjourner quelques temps, ou que d'autres opportunités s'offriront à moi...

     

    Ces deux derniers jours de marches ont été un peu difficile, du fait que mes chaussures n'ont plus de semelles. Ainsi mes talons et chevilles, heureusement musclés par les 2500 km précédents, souffrent légèrement de la dureté du bitume.

    Les paysages sont superbes, comme vous pouvez le constater sur les photos suivantes. J'étais en montagne, passant des cols de 1300 mètres. C'est légèrement physique, mais après le "Primitivo"... Même pas peur!!!

    Et puis... quel plaisir de partir ce matin à 6h15, marcher rapidement pour atteindre le haut du col 4 km plus loin, et pouvoir s'émerveiller devant ce fabuleux spectacle.

    Pas fini de marcher...

     

    Pas fini de marcher...

    Que de bonheur de se poser au pied du calvaire. Oublier le temps qui passe. Se laisser vivre l'instant présent. Lancer sur le mp3 Brass Fantasy de Lester Bowie. Et porté par les notes de jazz, contempler le soleil, dans toute sa splendeur, s'offrir à moi dans son plus bel apparat.
    Et là, en relation directe avec son cœur, je lui dis : " Merci Dieu. Merci de me permettre de vivre cet instant de pur bonheur."

     

    Pas fini de marcher...
    Les montagnes après San Bartolome de Pinares

     

    Gros bazou à vous chers amis.

    Hub

    Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 6 Août 2011 à 22:02

    Dieu, que la terre est belle !

    Merci pour ce partage,

    J F F

    2
    danielle28
    Samedi 6 Août 2011 à 22:21

    mais que c'est beau !!!

    tu es un homme heureux Hubert , boiteux ....mais heureux !!!

    Bises

    Danielle

     

     

    3
    papéDenis
    Dimanche 7 Août 2011 à 15:33

    Decathlon avait dit juste: ces chaussures étaient un peu juste pour 2500 km, mais elles étaient plus légères que les plus costauds... Il faudra refaire le camino pour pouvoir conclure s'il vaut mieux des chaussures légères sans semelles à l'arrivée, ou s'il vaut mieux ajouter 300g sur chaque pied (en plus du sac) et avoir encore des semelles à l'arrivée....???


    Bonne fin sans semelles!


    Et à bientôt maintenant.


    Papé Denis

    4
    Camino del norte
    Dimanche 7 Août 2011 à 17:08

    Bien à toi,

     

    Tu y arrives.

    C'est bien.

    Félcicitations.

     

    Pour la nourriture espagnole, je ne suis pas du tout de ton avis : Si tu demandes à un être humain de savoir se servir d'une fau pour alle couper la mangeagille,  tu ne saurais même pas où aller dormir.

    Alors, chaque matin mérite son matin.

    Pour le reste, je pense que tu vas y arriver.

    Bien à toi, au plaisir de  te lire.

    Cordialement.

    JFA

    5
    Jean-Baptiste.B
    Lundi 8 Août 2011 à 23:37

    Lester Bowie,


    Of course ! Même ici sa musique a du relief !


    Quand les semelles sont absentes, la chaussure n'est plus ! (Conseil : garder les lacets et jeter le reste ! La plante des pieds est une bonne semelle).


    Que ton coeur... et le reste, conservent comme un précieux trésor ces aventures intenses.


    Je t'embrasse.


    Jean-Baptiste B.

    6
    Mercredi 10 Août 2011 à 00:11

    Bonjour Hubert,

    Bon, j'ai cru comprendre que tu n'as pas franchement retenu la cuisine espagnole tout le long de ton parcours comme étant l'une de tes meilleurs compagnes alors que pourtant, la cuisine espagnole est... Bon, tout cela n'est qu'une question de table. Je puis comprendre ton impression mais franchement tu ne dois pas être aussi radical vis à vis d'elle car cela dépend tellement des lieux et moyens.

    Tu sais, si tu traverses la France avec un très faible budget, tu mangeras dans des lieux que tu auras choisi en ce sens. Est-ce pour autant qu'il serait possible de dire que la cuisine française se réumerait au "jambon/beurre" ? Bien sûr que non et bien évidemment que non. Aussi en va-t'il de même pour l'Espagne. Quiconque traverse le Camino sans prendre le temps d'y apprécier la nourriture alentours traverse le même camino du nord au sud de la planète. Certes, cela est question de ce que l'on a en poche mais pas que de cela. Franchement, crois-tu que sans cela la gastronomie espagnole aurait été mondialement classée comme patrimoine à la précédente DOCUMENTA ?

    N'as-tu pas aimé les pimentos en Galice ? Que cela... et le reste tellement varié ailleurs.

    Une question très directe et très fondamentale (puisque tu es passé en ce lieu précis) :

    Pour toi, pourquoi tant de femmes se sont t-elles vues nommées CARMEN dans le monde ?

    Si tu sais répondre à cela, tu sauras répondre au reste à l'issue de ce chemin.

    Bien à toi et Buen Camino.

    Cordialement

    JFA

    7
    cheminmadrid Profil de cheminmadrid
    Jeudi 11 Août 2011 à 11:19

    Bonjour Jean francois A,


    tu as surement raison... même si en france, le midi, pour 8 a 10 € le menu du jour (que ce soit en brasserie de campagne ou petits restaurants) je mange tres bien et c'est tres bon et varié...


    Peut etre que ce n'est comme ca que dans les regions de France ou je suis passé et oú j'ai vécu... :p
    Apres il est sur qu'on ne peut jamais faire de généralisations... et que je suis sur que si j'allais dans un restaurant qui propose un menu a 40€, j'aurai d'excellentes surprises pour le bonheur de mes papilles.


    Apr`s l'essentiel est de ne pas avoir faim, et à ce niveau là j'ai eu beaucoup de chance...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :