• Les 4 points negatifs de mon chemin: Partie 1

     

     

     

    C'est bien de vouloir toujours être positif, mais au bout d'un moment on a besoin de vider un peu son sac. Ce que je me suis décidé à faire le jeudi 21 juillet en vous expliquant les quatre points les plus négatifs de mon chemin.

     

    Je commence par le pire... les mouches et les moucherons.

    Lorsque vous marchez sous de fortes chaleurs, mister bob enfoncé sur la tête, et qu'un moucheron vient faire des aller-retours devant votre faible champ de vision... cela est extrêmement désagréable. D'une part parce qu'il vous fait loucher et vous donne un air d'abruti pour ceux qui vous croisent. D'autre part parce qu'il attire votre attention sur lui, à un point tel que vous vous mettez à gesticuler et à danser avec lui pour le chasser. A ce moment la vous avez encore plus l'air d'un abruti.

    Dans ce même point négatif nous trouvons les mouches.
    Cela fait plusieurs jours que je trouve une quantité incroyable de mouches dans les albergues où je réside.
    Étant particulièrement chatouilleux, celles-ci me mettent vite dans un état nerveux déstabilisant. Moi, qui suis plutôt de nature calme, dans ces situations je passe pour un fou-dangereux aux yeux des autres pèlerins.

    A tel point qu'hier j'ai fabriqué une tapette à mouches, qui d'ailleurs n'est pas très efficace. Je vais donc devoir revoir le concept et l'améliorer. Dans deux albergues j'ai eu la chance de trouver une vraie tapette à mouches "made in italy" (les meilleures) et c'est carrément plus efficace. Par exemple, aujourd'hui dans ma chambre, je suis à une trentaine de cadavres de mouches à mon actif...

    Les 4 points negatifs de mon chemin:
    tapette à mouche artisanale en bois de ronce et sac poubelle.

    Hier, devant la faible efficacité de ma tapette maison j'ai dû trouver une autre solution. Lire ou écrire ne m'est pas possible quand des mouches se baladent sur mes oreilles ou mes doigts de pied. dans ces cas la je suis pris de spasmes qui entachent mon image sociale...

    C'est ainsi que j'ai décidé de sculpter mon bâton. Activité qui demande une concentration telle que j'en oublie les cinq mouches qui se baladent sur mes jambes. j'ai donc commencé par faire une coquille sur le pommeau du bâton. ( à l'heure où je tape cet article, je fais des flèches, des mots, des croix... mais mon opinel manque de précision, je suis donc en quête d'outils plus performants).

    Les 4 points negatifs de mon chemin:
    Début d'un long travail de patience

     

      

    Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 28 Juillet 2011 à 10:29

    T'as raison de gueuler surtout si ça te fait du bien !   D'ailleurs je transmets aux mouches, que ça se sache chez elles et qu'elles se le tiennent pour dit ! Tu nous diras s'il y a un mieux !    ^^  LOL

    J F

    PS : détenteur d'Opinel ? ma fibre savoyarde en est bien contente. Belle scupture.

    2
    Elodioh
    Jeudi 28 Juillet 2011 à 17:53

    waouh quel talent!!c'est magnifique.

    et bien tu aurais fait une pietre vache!lol.

    Sinon tu te fais un collier en citron avec un peu de basilic (il parrait qu'elles détestent ça^^)

    Bises

     

    3
    SebV
    Jeudi 28 Juillet 2011 à 22:37

    Magnifique cette sculpture ! Chapeau !!!

     

    4
    hubertaki
    Vendredi 29 Juillet 2011 à 14:25
    Non, coquille!!! :p
    5
    SebV
    Samedi 30 Juillet 2011 à 16:04

     

    Mince, j'espère que comme dans le petit prince de Saint Exupery je ne t'ai pas arrêté dans le début de ta carrière de scultpeur au couteau.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :