• L'appel du chemin...

    L'appel du chemin...Les marcheurs au long-court de Compostelle ont souvent du mal à vous expliquer d'où leur vient cette idée de partir un jour pour faire plus qu'une simple randonnée, plus qu'un périple à pied, plus qu'un itinéraire européen... Ils ne savent pas pourquoi cela devient une obstination qui se glisse en leur tête, en leur corps, en leur esprit. Idée fixe qu'ils n'arrivent à chasser de leurs pensées au point de commencer à lire des livres sur le sujet, fureter des informations sur internet, tracer des itinéraires dans leur imagination et surtout, au point d'en assommer leurs proches d'histoires du chemin. Tel un aimant, Compostelle les attire de plus en plus à lui, jusqu'à ce qu'ils craquent, prennent leur sac, leurs chaussures, leurs bâtons et qu'ils partent fouler ce chemin qu'ils appelleront  rapidement: Le Chemin. Personnifiant cet itinéraire pèlerin, une relation toute particulière va s'instaurer entre eux et le chemin. Intimité de corps, de sens, de pensée, de spiritualité... Ces pèlerins vous diront alors qu'ils ont reçu un appel du chemin.

    De mon côté, il y a une semaine, c'est un tout autre appel que j'ai reçu, un appel (...)

    téléphonique...

    Bonjour Monsieur, vous êtes... Untel m'a donné votre contact parce que je veux me rendre à Compostelle. Il m'a dit que vous pourriez m'aider et me donner des informations.

    – Bonjour Madame, quelle belle idée de partir à Compostelle! Comment souhaitez vous vous y rendre?

    A pied, bien sûr! J'ai 75 ans et quelques soucis de santé, mais je veux partir de chez moi, près de Troyes. J'ai entendu parler du chemin de Tours...

    – Tout est possible sur le chemin de Compostelle. Il faut partir du principe qu'il n'y a pas de règles. Cela fait partie du pèlerinage et de la philosophie du chemin. Si vous voulez marcher une moyenne de 10 km par jour, c'est possible. C'est votre chemin à vous, pas celui d'un autre. Pour ce qui est de l'itinéraire, si vous voulez emprunter la voie de Tours, depuis Paris, c'est également possible. Il faudra vous tracer un itinéraire non balisé de Troyes à Paris, puis ensuite vous emprunterez la voie Turonensis (ou voie de Paris, suivant ceux qui vous en parlent...). Ce ne sera pas la route la plus rapide, mais si c'est celle qui a du sens pour vous, c'est le plus important. Un chemin balisé passe dans votre village, venant de Belgique il joint Vézelay. De là vous aurez le choix entre deux principaux itinéraires, un qui part en direction du Puy-en-Velay et un autre qui rejoint directement St-Jean-Pied-de-Port. Le choix dépend aussi de ce que vous voulez vivre: plus ou moins de rencontres, marche solitaire, hébergement chez particulier ou en auberge, etc.

    Oh non, si je pars c'est pour faire le vide et me retrouver moi-même. J'aimerais trouver une botte de foin et passer la nuit sous la garde des étoiles... Mais je n'ai pas d'informations et de documents sur le chemin. J'ai seulement lu un ou deux récits de pèlerins. Pourriez-vous m'aider.

    – Avec joie! Avez vous une adresse mail, que je puisse vous envoyer des documents, liens vers des sites informatifs...

    Ah non, je n'ai pas d'internet. Moi ces choses là...

    A l'autre bout du fil un  grand sourire remplissait mon visage. Cette femme veut faire le chemin de St-Jacques et elle n'est pas polluée par tous les forums jacquaires où nous trouvons autant d'informations contradictoires qu'il y a de marcheurs. Tant de conseils qui éloignent souvent de la démarche de pèlerinage et transforment l'expérience pèlerine en une vulgaire randonnée. Alors, peu m'importait le nombre de kilomètres à parcourir et je me suis L'appel du chemin...empressé de visiter M. pour tenter de lui donner le plus d'informations pratiques tout en faisant attention de ne pas gâcher la virginité pèlerine qui l'habite. Une très belle rencontre....

     

    Je suis heureux qu'il y ait encore des pèlerins comme elle. Des pèlerins qui partent avec une démarche qui se rapproche beaucoup de celles des pèlerins du Moyen Âge. Que St-Jacques veille sur elle et que le chemin lui soit généreux, à la mesure de la confiance qu'elle lui témoignera.

     © Photo: lever de soleil sur le Camino Sanabrès 2011 / Bâton Madrid 2011
    Pin It

  • Commentaires

    1
    Une certaine Anne
    Vendredi 26 Juin 2015 à 18:54
    Bonsoir Hubert
    Merci pour ce beau partage.
    Félicitations à cette dame qui a su préserver une part d enfance et de fraîcheur. C est un exemple édifiant ! Je suis admirative !
    Une première grâce lui est accordée. Elle a "frappé à la bonne porte" en t appelant. Qui mieux que toi est á même d appréhender et de partager ce qui fait d une longue marche, un pèlerinage ?
    Je souhaite à cette dame tous mes meilleurs voeux de bon chemin. Qu elle en revienne comblée !
    Ultreïa. Et suseïa.... que l on oublie trop souvent.
    Bises à toi.
    Anne
    2
    Mercredi 1er Juillet 2015 à 18:00

    Bonjour Anne,

    Merci pour ton commentaire toujours agréable à lire. Merci pour tous tes voeux de bon chemin pour M. Oui, c'est une belle pèlerine avec toutes les qualités pour vivre une merveilleuse expérience sur le Camino... Je ne doute pas que tout se passera au mieux pour elle.
    Merci également pour tes compliments même si vous êtes nombreux à pouvoir témoigner de la vie pèlerine du chemin bien mieux que moi wink2

    Bon retour chez toi, après ces longs mois passés sur le chemin...
    Hub

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :