• Fin d'une étape?

     

    Bonjour a tous,

     

    je suis à nouveau à Santiago après être allé à Fisterra puis à Muxia.

     

     

     

    Départ pour Fisterra

     

    Rendez vous à 6h30 devant la cathédrale, dimanche dernier avec Javier (Espagnol) et Aurelia (Polonaise dont je connais le nom, maintenant...). Après avoir attendu 30 minutes Javier (parce qu'il trouvait son lit trop confortable après avoir fait la fête toute la nuit: Nous sommes partis, avec Aurelia pour Vilaseria).

     

    Javier ne tarda pas à nous rejoindre dans l'albergue municipale, très particulière, où nous n’étions que 6. Cela étant dû à la propreté du lieu et à sa qualité de couchage, sur de fins matelas de judo. Ça ne nous empêchera pas de passer une belle soirée et de faire connaissance avec Andreia (Roumaine).

    Clins d'oeil   Clins d'oeil
    chemin vers Fisterra

     

    Le lendemain, étape de 40 km, j'ai réussi à motiver les troupes, prenant comme argument le fait que nous profiterons mieux de Fisterra avec une troisième étape courte. Étape difficile, chemin pas très agréable, brume de chaleur nous permettant d'apercevoir la mer qu'à l'arrivée... Mais à Cee, nous avons vite oublié cette difficile étape, assis sur la plage, à contempler les poissons jouant à “saute-mouton” à deux mètres du bord.

     

     

    Fisterra

     

    Clins d'oeil
    Phare de Fisterra sous pluie

     

     

    Le mardi nous sommes partis très tranquillement, usant de cafés, à chaque bar rencontré, direction Fisterra.

    Fisterra, sa plage, son port, ses touristes... un marché où nous avons trouvé un artisan de qualité qui nous a fourni liqueur (type crème de café), vin, saucisson, chorizo et pain de fabrication maison. Il a été difficile de tout garder pour la soirée. Ensuite nous avons “nargué” les pèlerins arrivant à l'albergue, en mangeant notre excellente salade préparée avec beaucoup d'amour.

     

    Clins d'oeil
    Eglise de Fisterra by night

     

    20h00, départ pour le phare, tire-bouchon en poche. Instant magique de convivialité, de bonheur, de joie simple, de partage... posés sur la roche au dessus du vide, surplombant l'océan. Nous étions rois. Nous étions fous. Nous étions pèlerins, au bout-du-monde...

     

    Clins d'oeil
    La felicidad

     

     

     

    Muxia

     

     

     

    L'une ayant un avion pour la Pologne. L'autre des pieds douloureux. Le troisième, une envie de trainer sur la plage. Je suis partis sans eux en direction de Muxia.

    Clins d'oeil
    Depart de Fisterra au lever du soleil

     

    Mais je ne suis pas parti seul, car à Fisterra j'ai croisé une allemande, rencontrée sur le Norte, et qui avait recousu mes poches de pantalon. Étant perdue, je lui ai propose de partir ensemble pour Muxia. Nos routes se sont vite séparées du fait des diverses possibilités qui s'offraient à nous. Puis j'ai fait toute l'étape en compagnie d'un espagnol en retraite, ancien professeur de philosophie anglaise...

     

    Arrivé à Muxia, il part faire une sieste, me laissant ainsi le privilège de passer deux ou trois heures magiques sur la pointe. Face à la côte de la mort... Instant de bonheur intense, face à la mer, les goélands dessinant dans le ciel mes rêves les plus fous, tandis que les vagues les accompagnaient dans une symphonie d'embruns...

     

    Clins d'oeil  Clins d'oeil
    Muxia tel un village d'Islande

     

    Rencontres de français, un prof de philo médiévale (jour des philosophes) et sa femme, puis un jeune parti du Puy, avec qui j'ai passé la soirée. Je pense le recroiser demain et que nos routes vont se recroiser à nouveau d'ici peu.

     

     

    Clins d'oeil  Clins d'oeil

     

    La tradition veut que l'on brûle ses habits sur la plage et qu'on en mette des nouveaux pour imager l’idée que l'on revient le cœur propre et pur. Inconsciemment cela s'est fait pour moi, peut-être le vent du large qui a balayé certaines choses... en tout cas je me suis levé ce matin, j'ai trouvé que mon sac était bien plus léger que ces semaines dernières, et que mon pas l'était également.

     

    D'un côté, je me sens léger, et d'un autre côté je n'ai pas le sentiment de la fin d'un chemin. Car ce chemin fait partie de ma vie et que ma vie est loin d'être terminée.

     

    Dans des articles précédents je parlais d'étapes... finalement, je ne suis pas sûr

     avec cette notion de séparer les choses. C'est un tout... Ce qu'on est aujourd'hui est le résultat de chaque seconde passée sur Terre avant.

     

    Clins d'oeil

    Je suis désolé, ça ne me réussit pas de marcher avec des philosophes...

     

     

    Pour finir, deux petites coïncidences, ou surprises du chemin d'aujourd'hui... En ville je me suis retrouvé nez-a-nez avec Javier, que je vais retrouver ce soir à la cathédrale. Puis une heure après, je suis tombé sur mes abuelitos hollandais, que j'avais perdu il y a presque un mois, à Bilbao. Je ne vous raconte pas la joie que ça procure. Je pense que demain on va passer une bonne partie de la journée ensemble.

    Clins d'oeil

     

     

    Gros bisous à tous, merci pour tous vos commentaires, ainsi que sur le blog de JFF.
    A demain, avant d'attaquer le Sanabres.

     

    Hub

     

     

     

     

    Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    pxamour
    Jeudi 7 Juillet 2011 à 22:46

    salut hub!

    je suis super fiere de toi.je pense regulierement a toi en me demandant ou tu es .je t'accompagne ds mes prieres et par la pensee.

    a bientot    pxamour

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :