• "Contre l'amour de Dieu on ne peut pas gagner la guerre."

     

     

    Bonjour à tous,

     

    Dans la résidence de religieuses où je me trouve actuellement, j'ai eu la chance de rencontrer un  prêtre espagnol du nom de Luis.
    Ce prêtre fait partie d'une congrégation de pères missionnaires (de Saint Francois-Xavier). Il a beaucoup vécu en Afrique.

    Entre autres il a été longtemps au Sierra Leonne pendant la guerre. Il m'a confié avoir été emprisonné et séquestré plusieurs semaines, avec d'autres religieux et religieuses, par des rebelles pendant plusieurs semaines. Ce fut très dur car les rebelles tuaient, violaient et pillaient les villageois de la mission. Certaines religieuses sont mortes...
    Pour eux se sont posées exactement les mêmes questions que les moines français en Algérie (film des hommes et des dieux, qu'il a vu récemment). Pour eux ce furent les mêmes émotions, les mêmes questions, les mêmes souffrances... certains acceptaient de mourir, d'autres non...

    Ensuite ils ont été libérés et rapatriés dans leurs pays respectifs. Mais quatre mois plus tard, le père Luis retournait dans sa mission du Sierra Leonne car il estimait que les villageois avaient besoin de lui.

     

    Dans une autre mission, aux mêmes périodes, deux missionnaires ont été tués. Deux semaines plus tard, deux nouveaux pères arrivaient pour continuer de s’occuper des gens qui vivaient ici...

     

    Cette congrégation participa également à un projet de l'Unesco pour sortir les enfants-soldats de la guerre. Ces enfants qui ne connaissent aucunes valeurs... depuis leur plus jeune âge, ils tuent, pillent, violent... sans savoir que c'est mal. Le but de ces centres était de leur fournir un enseignement, une éducation, des valeurs, des notions humaines...

    Ainsi le père Luis a travaillé dans ces centres pour aider ces jeunes qui parfois, étaient ceux qui l'avaient emprisonné, violenté et qui avaient pillé sa mission....

     

    "Contre l'amour de Dieu on ne peut pas gagner la guerre."

     

    Gros zabou à vous.

    Hub

     

    Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 14 Août 2011 à 22:11

    Bonsoir Hubert,

    Voilà le genre de rencontres que ce chemin permet : Des trajectoires de vies, des engagements et des convictions profondes. Cette rencontre que tu viens de faire est fondamentale et essentielle. Elle te mène au questionnement de tes engagements, de tes convictions et de tes souhaits.

    C'est bien ce que tu viens de faire en t'étant demandé un matin en partant de chez toi de prendre ton sac pour aller vers un objectif (et voir le monde). Je crois qu'avec cette rencontre avec ce prêtre tu as touché du bout de ton bâton de pèlerin cet essentiel de se mettre en marche. Avec et au contact de ce prêtre, tu viens de passer au travers de la toîle du cinéma. Tu n'es pas dans le film ni dans la projection de la vie historique, tu es dans l'histoire que tu es toi-même en train de vivre. C'est bien. Tu as eu raison de prendre ton sac et d'aller marcher. La vie est venue te mettre en face de toi les rencontres appropriées selon la magie de ce chemin.

    Beaucoup veulent aller vers ce chemin en se disant... : Quelque fois que... Chacun en revient transformé à jamais. C'est bien que cette transformation se soit orchestrée pour toi au début de ta vie et non pas à la fin comme c'est le cas pour beaucoup de pèlerins. Tu en tireras les apprentissages nécessaires pour la suite de ton chemin.

    Je comprends parfaitement la teneur de cette rencontre que tu viens de faire. Personnellement, j'ai un prêtre jésuite dans ma famille âgé de 89 ans avec qui je parle beaucoup. Lui-même ayant eu à faire avec Auschwitz, la déportation, la torture, etc.

    Tu rencontreras d'autres missionnaires en route, ne t'inquiète pas.

    Bien à toi et Buen Camino.

    JFA

     

    2
    Jean-Baptiste.B
    Dimanche 14 Août 2011 à 22:27

    Bonsoir Hubert,


    Chaque rencontre est un trésor...


    Très belle fête du 15 août.


    Nous t'embrassons.

    3
    cheminmadrid Profil de cheminmadrid
    Dimanche 14 Août 2011 à 22:51

    Merci beaucoup a vous deux Jean-Francois A et Jean-Baptiste pour vos messages.


    Oui j'ai enormement de chance. Mon chemin est particulierement genereux avec moi. Hier c'est avec un jeune augustinien de 28 ans que j'qi sympatise. Conclusion, ce soir je contemplais le couche du soleil sur la montagne, assis sur la toiture d'une des hautes tours du monastere, en compagnie d'Hector. C'etait somptueux, d'un cote la montagne, de l'autre les toitures du monastere a nos pieds et au fond, les hautes tours de Madrid. J'en ai oublie l'heure du diner chez les religieuses...


    Que de bonheur, dans tous les domaines et toutes les dimensions...


    Et pour rebondir sur ce que tu disais, Jean Francois, oui, j'ai beaucoup de chance de pouvoir realiser ce chemin aujourd'hui, a 25 ans... Gracia sa Dios!


    Merci Jean Baptiste, le 15 aout risque d'etre tres beau, un feu d'artifice assez grandiose devrait avoir lieu... je vais essayer de voir avec les religieuse si je peux y aller... et voir avec Hector si on peut y assister des toits du monastère... je vous raconterai


    Belle fête a vous tous.


    Hub

    4
    pxamour
    Lundi 15 Août 2011 à 15:44

    Merci hub pour tous ces recits et de nous faire partager toutes tes rencontres et tes questions.


    Sache que je suis avec toi depuis ton depart.


    Pense a nous une fois au JMJ.Tu es dans mes prieres.


    Bonne fete du 15 Aout    Gaelle

    5
    Mardi 16 Août 2011 à 23:31

    Bonsoir Hubert,

    Elle est de qui la phrase du titre ?  Parce qu'elle me fait penser au combat de Jacob contre l'ange... une oeuvre troublante de Delacroix à voir à St Sulpice, à Paris ... en attendant, bon Prado, à Madrid ... et plein d'autres bonnes choses !

     

    J F F

     

    6
    Mercredi 17 Août 2011 à 01:38

    Bonsoir Hubert

    Très bonne et excellente remarque de JFF.

    "Contre l'Amour de Dieu, on ne peut pas gagner la guerre."

    Reprenons la phrase :

    Amour, Dieu, Guerre
    (contre l'une ou l'autre ou les autres).

    Distribution :

    1. Amour/Dieu

    2. Amour/Guerre

    3. Dieu / Guerre

    4. Dieu / Amour

    5. Guerre / Amour

    6. Guerre / Dieu

    Etc./Etc.

    Aimer l'autre est et doit être la devise : "Aimez-vous les uns les autres".

    L'autre devise est venue mettre de la discorde depuis les marchands du Temple.

    Aimer la Devise est devenu la devise de ce temps. Etc., etc.

     

    JFF dit : La lutte de Jacob avec l'Ange.

    Ca, c'est interressant, comme remarque :

    "Passer le fleuve..." : comme passer un Aber, etc.

    Voir aussi Saint-Sulpice... ? Ca, OUI, j'en suis sûr et persuadé, lire simplement cela : Saint-Roch et son Chien ( http://www.aillet.com/sculpture/Saint_Roch_et_son_chien.htm )

    Hubert, je te souhaite franchement des bonnes JMJ, avec amour, humour et sans guerre.
    Je suis heureux de t'y savoir là, présent en Esprit et en Corps.

    MERCI, MERCI, MERCI

    Une Trinité de MERCI pour toi, Hubert, pour ce que tu viens de faire et d'accomplir. Tu sais, deux femmes viennent de se faire tuer en Argentine pendant que tu étais en train de marcher. Moi, j'avais presque 20 ans, en 1978, lorsque cette dictature était en action. Toi, tu es aujourd'hui confronté à la même chose en en mesurant l'ampleur des dictatures tombantes dans le monde mais cela n'est qu'un voile de fumée pour aveugler. Moi, j'ai pris de l'âge mais cependant, lorsque, hier, ces deux jeunes femmes se sont faites assassiner sur de simples chemins de randonnée, j'ai reçu cela en plein front.

    "Contre l'Amour de Dieu, on ne peut pas gagner la guerre." ?

    Aucune Guerre ne saurait être gagnée : Contre, avec,  ou sans amour tant aucunes ne se valent plus les unes que les autres. Sortir du mammifère que nous sommes est là toute la question posée. Nous sommes des mammifères, des gens avec des dents...

    Dès lors que tu te mets en "Guerre", tu te trompes de chemin mais l'homme a aussi ces mêmes dents que les autres mammifères. C'est bien là toutes les dimensions des questionnements.

    Cependant, ce n'est pas parce que tu as faits une ou des guerres que tu es interdit ou que tu ne dois pas te mettre en chemin, mais la guerre, c'est un peu comme le baptème : tu n'es baptisé qu'une seule fois dans la vie et aucune situation d'apostasie ne saurait enlever l'onction.

    Alors bonne onction à toi, Hubert.

    Bien à toi et Buen JMJ.

    Cordialement/ Amitié / Cordialement

    JFA

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :